Catwalk cartonné: les étudiants font dans la récup

Vous ne savez plus quoi mettre? C’est un dimanche pluvieux?

Allez hop, à vos ciseaux!

Les étudiants du Strode College dans le Somerset  organisé un défile cartonné, voici leurs créations en carton recyclé:

Pour plus d’infos, c’est ici

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Judith Milberg, reine de la récup

Judith Milberg est munichoise et designer. Ses créations décalées et poétiques sont réalisées sur demande et fait à partir d’objets de récup et de vieilleries.

Elle travaille chez elle, dans un petit atelier charmant où elle engrange des matériaux et des vieux objets en attente de transformation.

Son but étant de faire quelque chose de beau et d’utile tout en utilisant le moins de ressources possibles.
Elle travaille aussi avec des produits non toxiques; le vinaigre pour enlever la calcaire, la brosse de fer pour la rouille, etc…

Voici quelques visuels glanés ci et là, il n’y pas de site reprenant ses créations… Des reportages ont été diffusés sur Arte mais ne sont pas (encore) repris en ligne… 😦

L’applique en vieux papier peint, les ampoules coiffées, la robe en pâtes et le tapis tissé en morceaux de canapé…

Même au niveau couleurs, elle a tout bon…

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Quand les écologistes s’en mêlent: Ilithalomsa ou le recyclage créatif

‘Ilithalomsa’ est une initiative de la petite asbl KEAG.

Keag éxerce ses activités en Afrique du Sud et joue un rôle prépondérant dans la sauvegarde de la faune & flore de la région du Cap. Ils ont plusieurs projets environnementaux et créations d’emploi à leur actif et leur influence grandit petit à petit.

A côté de ses activités écologistes, certains de ses employés ont développé un petit commerce avec des objets faits uniquement de matériaux de récupération. Et le résultat est ludique, coloré et surprenant. Vous avez certainement vu des avatars de ces trophées, voici les originaux, avec en sus quelques créations supplémentaires:

La lampe-homard, crée à partir d’une bouée flottante

Trophée vache – à partir de des bouteilles & bouchons de bidons de détergeants

mes préférés, les miroirs, à partir de morceaux de miroirs, de ficelles et de bouchons.

et alors le pingouin fait en pneus…

Il y en a d’autres ici et les activités de KEAG sont détaillées .

Les initiatives de recyclage/récupération  fleurissent un peu partout, les consciences se réveillent et se reflètent enfin dans nos gestes quotidiens.

Est-ce qu’on est enfin partis pour consommer mieux?

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Récup: à vous les créatifs!

On ne parle plus que de ça, que ce soit par souci d’économie ou par respect pour notre bonne vieille terre, les créatifs se plaisent à nous surprendre avec des créations originales qui la plupart du temps, ne coûtent pas un sou, ou très peu….

Evidemment, la création d’objets déco ou de mode nécessitent un peu d’huile de coude…

La plupart des pièces qu’on récupère sont rarement utilisées telles quelles, nécessitent un bon coup de nettoyage ou de lustrage et la customisation ne se fait pas toujours sans effort. Mais le jeu en vaut la chandelle. Pour vous le prouver, voici:

Big Olive; l’irréductible récupérateur….

Pièces de chauffage, robinets, boules à thé, Big Olive travaille le métal et nous livre un bestiaire fabuleux, entre le presse-jus et la rape à fromage.

Voici mes création préférées:

l’éléphant chauffe-eau

l’ibis à pinces

mon préféré; la mouche à thé…

chat-boulon

excellent: le chien presseur

l’alpaga

Big Olive vit en Alsace et expose régulièrement ses créations.

Et vous, la récup, vous en faites? vous aimeriez en faire?

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Amateurs de tourisme étrange, voici l’île des poupées

Don Julián Santana a consacré les cinquante dernières années de sa vie à  « La Isla de la Munecas » (=l’île des poupées), un  endroit bizarre où le regard inquiétant de poupées mutilées hante chacun de vos mouvements.

L’histoire commence avec cet homme qui, malgré le fait qu’il soit marié et père, vivait en ermite sur cette île minuscule depuis cinquante ans.

Peu de temps après son arrivée sur l’île, Julián estime que l’endroit est hanté par une petite fille qui s’est noyée dans le canal. A chaque fois qu’il repère une poupée flottante, il la place sur un arbre. Il prétendait apaiser l’esprit de la fillette et se protéger du mal. Il ne tarde pas à en placer dans l’île toute entière et établit un véritable temple dédié à la fillette. Il échangeait même ses légumes cultivés sur place contre des poupées pour compléter sa collection. Sans relâche, il s’occupe des poupées, les habille, les lave…

Dernièrement, Don Julian a été retrouvé mort dans le canal. Aurait-il succombé? Il avait souvent entendu des voix dans l’eau, l‘appelant à s’y glisser. La Isla de las muñecas est devenue une étrange attraction touristique du Mexique. Chaque poupée est censée être alimentée par l’esprit de la petite noyée. Certains voyageurs prétendent avoir vu des mouvements et entendu des murmures les invitant dans l’eau.

Lors de votre visite, n’oubliez pas d’apporter une poupée, des bougies et des bonbons à pâte dure pour apaiser l’esprit.

Vous en voulez encore? Allez hop!

la vidéo faite à partir de clichés :

L’interview de l’ami Julián par une journaliste un peu tarte:

et alors la nuit sur place des amateurs d’esprits de Destination Thruth…

5 Commentaires

Classé dans Uncategorized

Ah le fou!

On l’a lu, il l’a fait!

S’attaquer à Shutter Island, c’était pas gagné mais la BO promet…

Je crois savoir ce que je vais faire des deux tickets reçus au boulot….

Merci, Scorsese

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Parfois, oui, parfois, Google nous fait sourire encore

J’aime les clins d’oeil de Google. Admirez les suggestions 😉

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized